La route vers Oued Laou

Lorsque je regarde de plus près les « analytics » du blog,  je constate que de nombreuses personnes y accèdent via l’expression  mots-clés  ’travaux route Oued Laou’. J’en déduis que le sujet intéresse et d’ailleurs l’article relatif au sujet qui remonte à juin 2010 est l’un des plus consultés…

Mais depuis notre première visite en juin 2009  à Oued Laou, nous n’avions plus emprunté cette route car notre première visite à Oued Laou nous avait quelque peu dérange. D’une part la route était étroite et suivait un tracé très sinueux comptant quelque 50 virages, et de nombreux véhicules roulaient d’une manière peu respectueuse de la sécurité – dépassement sans visibilité et vitesse excessive étant les deux infractions les plus courantes…  Depuis, même si l’envie de revisiter le souk du samedi qui est d’une extrême richesse nous effleurait, les informations que nous recueillions régulièrement des clients qui l’avaient empruntée encore ces derniers temps ne nous encourageaient pas à retenter l’expérience.  Ce n’est pourtant pas le désir qui nous manquait car la beauté des paysages traversés est superbe.
Rappelons qu’il s’agit du dernier tronçon de ce vaste projet routier qui reliera à terme Tanger à la ville d’Oujda par une rocade à double voie de circulation longeant la côte méditerranéenne.

Le projet aurait déjà dû être abouti mais des « imprévus » liés à la nature très particulière de ces derniers kilomètres et sa topographie ont nécessité des adaptations au tracé du projet initial et la mise en oeuvre de techniques particulières.  A l’heure actuelle, le projet devrait être achevé pour le mois de juillet 2012,  soit au début de la prochaine saison des vacances estivales au cours de laquelle de nombreux estivants rejoignent la petite ville qui voit alors le nombre de sa population croître d’une manière considérable.    La réalisation de cette nouvelle route ne va certainement pas inverser la tendance et Oued Laou connait déjà d’ailleurs un développement urbanistique important.    On peut se réjouir de cette évolution qui engendre un accroissement de l’activité économique mais on peut également s’interroger sur l’impact environnemental de toutes ces nouvelles résidences et complexes hôteliers ou résidentiels… L’un des aspects les plus sensibles est le rejet des eaux : à ma connaissance il n’existe pas – je n’en ai pas vues – de stations de traitement des eaux usées  et tous les rejets se font sûrement dans la mer… La qualité des eaux de baignade risque de s’en ressentir mais également celle des eaux de pêche qui est l’une des activités principales de la ville…

Mais le sujet de ce billet est l’état d’avancement de la route et qu’en dire si ce n’est que de Tétouan à Amsah, la route est correcte, pratiquement terminée et ne présente aucun inconvénient.  Mais à partir d’Amsah et jusqu’à Oued Laou, le tronçon est encore totalement en chantier, de nombreux ouvrages encore en construction impliquant des gros engins de génie civil et de nombreux camions en action… Ici, plus d’asphalte, de nombreux trous et beaucoup de poussière… et je ne pense pas que des conditions pluvieuses rendent le trajet plus facile, que du contraire car les routes deviennent alors plus glissantes.
Mais mieux que des paroles, je vous propose quelques photos prises sur le trajet.

[nggallery id=87]

Qu’en pensez-vous ? Personnellement, nous attendrons la fin des travaux pour retourner à Oued Laou… en tout cas par cette route car une autre alternative existe, celle de passer par la route venant de Chefchaouen qui, elle, serait maintenant terminée.

Promis, si on en a l’occasion, on la testera prochainement  et cela avec d’autant plus de plaisir que les paysages de la vallée et des montagnes que l’on traverse en suivant cette route sont majestueux et pourraient justifier à eux-seuls le déplacement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>